Les avantages de la marche nordique pour les coureurs

 

Marcher est bon pour la santé et l’endurance. S’il s’agit d’une activité banale très facile à faire, la version nordique n’est pas tout à fait la même chose. En effet, la marche nordique demande l’utilisation de bâtons qui propulsent le corps en avant et permettent de faire plus d’1 à 2 km/heure qu’une simple randonné pédestre. Si les bâtons rappellent le ski de fond, c’est parce que le nordic walking est d’origine scandinave, créé par des skieurs professionnels pour s’entrainer sans neige. Mais l’activité est également intéressante pour les amateurs et passionnées de course à pieds.

Faire de la marche nordique pour améliorer ses performances

Il faut noter que la marche nordique est un des sports les plus complets. C’est l’utilisation des bâtons qui fait toute la différence car cela fait travailler presque tous les muscles du corps, à commencer par les biceps et les biceps, en passant par les pectoraux, les abdominaux, le dos, les cuisses et même le fessier. Tous ces efforts musculaires améliorent la fonction cardio-respiration et permet aux coureurs de travailler leur endurance. Le nordic walking est également efficace pour avoir une meilleure souplesse et prévenir les problèmes de dos et de posture.

Par ailleurs, puisqu’il s’agit d’un sport plein-air, la marche nordique permet d’entrer en contact avec la nature, de faire le vide et de respirer de l’air frais. C’est important pour les athlètes dans le cadre de la préparation d’une compétition dans la mesure où éviter le stress fait partie de l’entrainement. Pour les amateurs de running trail, le fait que l’exercice se fait en pleine nature est déjà un plus afin de s’habituer à tous les terrains, même les plus accidentés.La marche nordique est aussi excellente pour mieux maitriser la régularité et le dépassement de soi, sans oublier la motivation.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Si vous êtes physiquement apte à faire des courses à pieds et du running trail, vous devriez être dans la capacité de pratiquer la marche nordique. Il ne devrait donc pas y avoir de contrainte médicale. Mais avant de vous lancer, il faut avoir les bons équipements. Optez pour une tenue bien ajustée à votre taille, la même que pour les courses. Selon le climat, vous pouvez mettre un coupe-vent ou une veste en dessus. Côté chaussures, les baskets sportives avec semelle fine, très souple et cramponnée sont à privilégier pour éviter les glissades. Il ne faut donc pas mettre des chaussures de randonnée à cause de leur rigidité.

Si vous êtes un débutant en marche nordique, il est conseillé de commencer en groupe avec l’encadrement d’un instructeur expérimenté. Les gestes inhérents à l’activité ne se font pas par hasard, il faut tout apprendre pour avoir de bons résultats sur vos performances durant les courses. Une fois que le moniteur vous confirme que vous avez bien acquis toutes les techniques, vous pouvez alors marcher seul si vous le voulez.

Le mieux, c’est de faire de la marche nordique en forêt et il ne faut jamais oublier de débuter chaque séance par un échauffement d’une dizaine de minutes, avec ou sans les bâtons. Cela permet de bien préparer les muscles avant les efforts. Le plus difficile est souvent de s’habituer aux bons mouvements des bras pour une meilleure propulsion.

Laisser un commentaire